Fátima et les 3 secrets révélés par la Sainte Vierge

Fátima et les 3 secrets révélés par la Sainte Vierge

Fátima est une petite ville portugaise située entre Lisbonne et Porto à environ 40km de l'océan Atlantique. Ce petit village devint soudainement célèbre en 1917, quand trois jeunes bergers affirmèrent que la Vierge Marie leur était apparue.

En fait, c'est une succession d'événements qui ont affecté cette année 1917 à Fátima et qui sont à l'origine d'un des plus grands lieux de pèlerinage catholique aujourd'hui. 

Les apparitions de Fátima

Le 13 mai 1917, trois jeunes bergers âgés de 7 à 10 ans reviennent des champs en dehors du hameau de Aljustrel et prétendent avoir vu une Dame vêtue en blanc, suivant leurs dires.

Cette "Dame" leur aurait demandé de réciter le chapelet tous les jours pour obtenir la paix dans le monde et la fin de la guerre puis de revenir au même endroit, à la même heure le 13 du mois suivant.


Lúcia de Jesus dos Santos, Francisco Marto et Jacinta Marto

 

La nouvelle se répand rapidement et cette apparition est très vite associée à la Vierge Marie mais les sceptiques sont nombreux tant dans la population que dans le Clergé qui voit d'un mauvais oeil cette apparition.

Le 13 juin 1917, les enfants sont au rendez vous accompagnés de 50 curieux qui veulent constater le phénomène. La Vierge Marie apparait alors à nouveau aux enfants, leur recommande la dévotion au "Cœur immaculé de Marie", annonce la mort prochaine de 2 d'entre-eux et demande à l'une d'entre aux d'apprendre à lire et à écrire afin de mieux porter sa parole auprès des hommes.

Les 3 enfants sont les seuls à percevoir l'apparition, aucune des 50 personnes présentes ne constatera quelconque phénomène.

Le 


Foule rassemblée à Fátima

 

Le 13 aout 1917, c'est, cette fois, plus de 5.000 personnes qui sont au rendez vous près de ce qu'on appelle maintenant le chêne des apparitions. Mais les enfants ne sont pas là, ils ont été emmenés à Ourèm pour interrogatoire puis enfermés pour troubles à l'ordre public.

Cette fois, les personnes présentes constatent des phénomènes météorologiques inexpliqués : éclairs lumineux et nuage qui se positionne sur le chêne aux apparitions. Sous la pression de la foule, les 3 enfants sont libérés et la Vierge leur apparaitra le 19 aout leur promettant à nouveau un miracle pour le 13 octobre.


Foule rassemblée à Fátima

 

Le , c'est plus de 10.000 personnes qui sont présentes auprès du chêne aux apparitions et, à nouveau, les mêmes phénomènes météorologiques sont observés. La Vierge réitère sa promesse de miracle le 13 octobre.

Le


 

Le miracle du soleil, ce jour là, fera l'objet de quantité d'articles de presse souvent très critiques voir ironiques et au mieux réservés et prudents.


Foule rassemblée à Fátima

 

S'ouvre alors le temps de la répression pour la société civile et le monde politique qui ira jusqu'à l'interdiction de tout pèlerinage à Fátima et le temps de l'enquête pour le monde religieux et le Clergé qui aboutira à la reconnaissance officielle des apparitions de Fátima et l'approbation du culte de Notre-Dame de Fátima le 13 octobre 1930.

 

Les 3 secrets de Fátima

C'est au cours de la 3e apparition, le 13 juillet 1917, que la Vierge révèle les 3 parties du secret de Fátima aux 3 enfants leur demandant par la même occasion de ne pas les révéler aussitôt.

Lucie (Lúcia dos Santos), détentrice du secret en révélera publiquement les 2 premières parties en 1941 à l'occasion de la publication de son Mémoire sur les apparitions. La 3e partie est rédigée sur une lettre en 1944, remise à l'évêque de Leiria (Portugal) puis transmise aux archives secrètes du Vatican en 1957 après approbation de Lucie et l'engagement de ne pas l'ouvrir avant 1960. elle ne sera publiquement révélée qu'en 2000.

C'est cette 3e partie et le secret qui l'entoure qui donnera naissance à toutes les suppositions, tous les fantasmes et parois élucubrations. Alors qu'en est-il ?

En fait ces 3 parties d'une même révélation demeurent assez obscures et supposent une interprétation. Or, celles-ci ont été nombreuses, souvent différentes et parfois contestées.

La 1ère partie du secret de Fátima fût une révélation d'une vision horrible de l'enfer avec une supplique que l'on pourrait traduire par :

"Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes seront sauvées et il y aura la paix"

La 2e partie du secret de Fátima concerne la Russie et sa consécration au Cœur immaculé de Marie et un avertissement qu'on pourrait traduire ainsi :

"Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix. Sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites. À la fin, mon Cœur immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix".

La 3e partie du secret de Fátima se présente comme une vision allégorique inquiétante :

"Nous vîmes divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande croix en troncs bruts, comme s'ils étaient en chêne-liège avec leur écorce ; avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d'un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu'il trouvait sur son chemin ; parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches ; et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques et les prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes."

Si les 2 premières parties, malgré de nombreuses interprétations différentes, n'ont pas posé de problème, il n'en est pas de même pour la 3e partie.

Les controverses sont nombreuses et portent sur l'authenticité du message dévoilé par le Vatican, sur l'intégralité du message rendu public, sur son caractère révolu ou pas, sur ses différentes interprétations, voir même sur l'existence d'une 4e partie.

 

Les 3 bergers, que sont-ils devenus ?

Les enfants, témoins des apparitions de la Vierge, étaient au nombre de 3 : Lúcia de Jesus dos Santos et ses 2 cousins : Francisco Marto et Jacinta Marto. En fait, seule Lúcia voit et entend la Vierge et dialogue avec elle. Jacinta voit et entend leurs paroles mais ne dialogue pas tandis que Francisco voit sans rien entendre. Au cours de la 2e apparition, le 13 juin 1917, la Vierge annonce la mort prochaine de ses cousins à Lúcia.

Jacinta sera atteinte par la grippe espagnole en décembre 1918. Elle mourra toute seule dans un hôpital de Lisbonne le 20 février 1920, à l'âge de 9 ans, après de longues souffrances des suites d'une pleurésie et ne pouvant être anesthésiée en raison de difficultés cardiaques.

Elle sera canonisée le 13 mai 2017 à Fatima, par le Pape François, à l'occasion du centenaire des apparitions et après que le Pape Jean-Paul 2 ait dit d'elle qu'elle s'était offerte héroïquement comme victime pour la conversion des pécheurs.

Après avoir été inhumée au cimetière de Vila Nova d'Ourém, sa dépouille sera plusieurs fois déplacée avant d'être transférée dans la Basilique de Fátima.


Jacinta Marto (accroupie) 1917

 

Francisco sera également atteint par la grippe espagnole en décembre 1918. Il mourra le 4 avril 1919, à l'âge de 10 ans, après plusieurs rechutes et rémissions sans n'avoir jamais cessé de réciter plusieurs rosaires par jour.

Il est inhumé dans le cimetière paroissial sans que sa soeur, trop affaiblie, ne puisse assister aux obsèques. En 1952 sa dépouille sera transférée dans la Basilique de Fátima et il sera canonisé, en même temps que sa soeur,  le 13 mai 2017 à Fatima, par le Pape François.


Francisco Marto 1917

 

Lúcia est la seule des 3 bergers qui a déclaré avoir vu et entendu la Vierge et avoir dialogué avec elle en 1917. En 1921, elle commence à recevoir une éducation religieuse à Porto puis elle entre au Couvent de Tui en Espagne et prononce ses voeux en 1934 et reçoit le nom de soeur Maria das Dores (Marie des douleurs). 

En 1948, elle revient au Portugal et entre au Carmel de Sainte Thérèse à Coimbra où elle restera jusqu'à sa mort en 2005 à l'âge de 97 ans.


Lúcia de Jesus dos Santos - Crédit Correio da Manhã

 

En 2017, l'enquête diocésaire relative à sa béatification a été transmise à Rome qui est en attente de la reconnaissance officielle d'un miracle pour achever la procédure de béatification.

 

Fátima aujourd'hui

Avant 1917, Fátima n'était qu'un village du centre du Portugal parmi tant d'autres. Après les apparitions de la Vierge, Fátima devient immédiatement un lieu de pèlerinage.

La chapelle des apparitions est construite par les habitants de la ville dès 1919 et la construction d'un hébergement pour les pèlerins est entreprise en 1921.


Fátima - Chapelle des apparitions - Crédit inconnu

 

Il faut attendre 1927 et un début de reconnaissance des événements de Fátima par l'église pour que le culte de Notre Dame de Fátima soit officiellement autorisé que que soit décidée la construction d'un sanctuaire et d'une église (l'église de Notre Dame du Rosaire) qui sera consacrée Basilique par le Pape Pie VII en 1953.

Aujourd'hui ce sont plus de 5 millions de pèlerins qui partent à pied des différentes villes et villages du Portugal et affluent au sanctuaire après plusieurs jours de marche.


Esplanade Fátima - Crédit Visit center of Portugal

 

Les 3 principales installations actuelles sont l'esplanade, la colonnade qui entoure la Basilique de Notre-Dame du Rosaire


Esplanade de Fátima - Crédit inconnu


Colonnade de l'esplanade - Crédit inconnu
 
Basilique de Notre-Dame du Rosaire - Crédit inconnu

 

Mais il faut aussi la Basilique de la Sainte Trinité inaugurée en 2007qui la 4e plus grande église catholique dans le Monde.


Basilique de la Sainte Trinité - Crédit inconnu 
 
Aujourd'hui, la plupart des foyers portugais possède au moins un objet relatif à Fátima : médaille, broche, pendentif ou figurine. Vous pouvez en retrouver certains dans la partie boutique en ligne de notre site.
 
Figurine en cire - Collection Luisa Paixão
 
Pendentif en filigrane - Collection Luisa Paixão
Luisa Paixao

Rédigez un commentaire

Votre commentaire sera lu et approuvé avant d'être publié.

Left Continuer mes achats
Mon panier

Vous n'avez aucun article dans votre panier