La stupéfiante histoire de la Reine morte

La stupéfiante histoire de la Reine morte

L'histoire de la Reine Morte est un épisode secondaire de l'histoire du Portugal mais il est tellement étonnant qu'il a donné naissance à de nombreuses légendes, à des livres, à des pièces de théâtre.

Inès de Castro, et le jeune Prince Pierre du Portugal.

Inès de Castro, née en 1325 à Coimbra (Nord du Portugal), est issue d'une des familles les plus puissantes de Castille. A l'âge de 14 ans, elle est placée en tant que Dame de compagnie de Constance de Castille promise à Pierre de Portugal, prince héritier de la Couronne portugaise.

Comme dans toute grande tragédie, l'histoire commande par un trio amoureux : Le Prince Pierre de Portugal tombe amoureux d'Inès de Castro et néglige sa promise, Constance.


Pedro e Inês

 

Le père du Prince, le Roi Alphonse 4, désapprouve cette liaison, essentiellement pour des raisons de pouvoir. En effet, les proches d'Inès deviennent également amis du jeune Prince et le "Clan des Castro" étend son influence.

En 1344, il fait exiler Inès de Castro au chateau d'Albuquerque (Espagne), à la frontière Castillane. Les deux amants se lancent alors dans une correspondance assidue.


Castillo de Luna Albuquerque - Credit oliraf.com

 

Dans le même temps, la Princesse Constance, meurt en donnant naissance au futur Roi Ferdinand 1er du Portugal.

Pierre, devenu veuf, rappelle alors Inès à la Cour. Leur relation, hors mariage, donnera le jour à 4 enfants qui pourraient alors prétendre au Trône en cas de disparition du Prince Ferdinand.

De son coté, le "Clan des Castro" étend son pouvoir au Royaume de Castille, frontalier du tout jeune Portugal en mariant la soeur d'Inès au nouveau Roi de Castille.

Pierre et Inès s'abstiennent toutefois d'intervenir dans ces luttes d'influence et s'installent à Coimbra dans le palais de Santa Clara.

L'assassinat d'Inès de Castro.

Après plusieurs tentatives d'éloignement des amants, le Roi Alphonse 4 redoute que son fils, sous influence du "Clan des Castro", prenne partie dans la crise politique Castillane qui perdure.

Il ordonne alors l'assassinat d'Inès. Pedro Coelho, Âlaro Gonçalves et Diogo Lopes Pacheco, désignés pour exécuter Inès se rendent à Santa Clara et, profitant de l'absence de Pierre, assassinent Inès, le 7 janvier 1355.

Le couronnement de la Reine Morte.

Deux ans après, en 1357, Alphonse 4 meurt et Pierre est couronné. Il annonce alors avoir secrètement épousé Inès 7 ans auparavant. Cette annonce, confirmée par témoins, légitime sa descendance.

Il fait alors déterrer le corps d'Inès, la revêt d'un manteau de Pourpre, signe d'appartenance royale, et l'assoit sur le Trône du Portugal, obligeant toute la Cour à venir lui baiser la main.


Couronnement d'Inès de Castro - Pierre-Charles comte 1849

 

Les assassins sont poursuivis et deux d'entre eux sont capturés. Le Roi exigera qu'on leur arrache le coeur de la poitrine tandis qu'il assiste à la scène lors d'un banquet.

Les funérailles d'Inès.

De nouvelles funérailles sont alors organisées pour Inès. Elles seront célébrées au Monastère d'Alcobaça ou seront construits deux splendides tombeaux. Pierre y rejoindra Inès en 1367.


Tombeau d'Inès de Castro, Monastère d'Alcobaça

Leurs tombeaux, cote à cote, furent plusieurs fois déplacés avant d'être disposés face à face. Selon la légende, ils pourront se regarder dans les yeux lors de leur réveil pour le jugement dernier.

Le monastère d'Alcobaça se trouve à un peu plus d'une heure de voiture au Nord de Lisbonne. Je vous recommande sa visite et celle du tombeau d'Inès, une vraie dentelle de pierre sculptée.

Sur le retour, arrêtez vous à Obidos, cité médiévale préservée. En été, profitez du festival qui met en scène toutes les traditions du moyen-âge.

En hiver, de novembre à février, passez par Péniche et Nazaré. Avec un peu de chance, vous pourrez observer les plus grandes vagues du monde ou assister à une compétition de surf de niveau mondial.


Mosteiro de Alcobaça

Les oeuvres nées de l'histoire de la Reine morte.

De nombreux poèmes portugais et espagnols évoquent la tragédie de la Reine morte, notamment ceux de Luís de Camões, célèbre poète portugais dans les Lusiades.

Des pièces de théâtre reposent également sur cette légende. Notamment celle de Montherlant "La Reine Morte".


La Reine morte, pièce de Montherlant

 

Des opéras ont été écrits en hommage à Inès de Castro dont ceux de Zingarelli en Italie, Scartazzini en Allemagne ou Matthews en angleterre.

Enfin, le cinéma ne pouvait pas passer à coté de cette histoire et Carlos Santos et José Leitão de Barros ont adapté la légende sur grand écran. 


La Reine morte - Film de Pierre Boutron (2009)
Luisa Paixao

Commentaires

Luisa Paixao

Merci pour cet article, je suis lusophone et après le Brésil j’ai découvert le Portugal, son peuple et sa culture et j’aime énormément votre pays. J’ai publié il y a plus de 20 ans un ouvrage sur les azulejos que j’adore. En ce moment je fais une lecture chantée sur des nouvelles de Antonio Tabucchi et notamment celle sur l’amour de Dom Pedro. Voilà, au plaisir de vous lire à nouveau. Marylène Terol

Rédigez un commentaire

Votre commentaire sera lu et approuvé avant d'être publié.

Left Continuer mes achats
Mon panier

Vous n'avez aucun article dans votre panier