Lisbonne en dehors des sentiers battus

Lisbonne en dehors des sentiers battus

La place du commerce, la tour de Belèm, le chateau des Maures et l'Alfama, le monastère des Hyéronimites... sont des endroits fabuleux qui caractérisent Lisbonne et vous laisseront un souvenir impérissable... un peu de notre Saudade.

Mais, au delà de ces lieux touristiques, Lisbonne regorge d'endroits insolites où se mêlent de façon improbable histoire, industrie, paysages, art moderne... Je vous propose de vous en faire découvrir quelques uns.

 

LX Factory

En 1846, l’un des plus importants complexes manufacturiers de Lisbonne s'établi à Alcântara ouvrant ainsi une zone industrielle de 23.000 m2 aux portes de la ville. Cette zone, maintenant avalée par l'expansion de la ville, et ayant perdu son activité industrielle, à été rendue à Lisbonne sous la forme de LXFACTORY.

LX Factory, l'entrée - Crédit Resident advisor
 

L'environnement, les bâtiments n'ont pas changé et ont conservé leur aspect brut et industriel mais ils abritent désormais des activités créatives : ateliers, artisans, échoppes, restaurants s'y sont ouverts en préservant les lieux.

LX Factory - Crédit Time out
 

Ce lieu singulier est également le théâtre de divers événements dans les domaines de la mode, de la publicité, de la communication, du multimédia, de l’art, de l’architecture, de la musique.

Je vous recommande de vous y rendre au coucher du soleil et de profiter du panorama offert par le bar qui surplombe LX Factory sur la terrasse duquel se pose une sculpture qui fait face au "Cristo Rei" sur l'autre rive du Tage.

 

Convento do Carmo

Le Convento do Carmo (Couvent des Carmes) était la principale église de la Capitale, Lisbonne, lorsqu'elle s'écroula lors du tremblement de terre de 1755. Elle ne fut jamais reconstruite et ses ruines spectaculaires sont toujours présentes et préservées en plein centre ville.

Le couvent et son église attenant ont été construits entre 1389 et 1423 dans un style gothique très semblable à celui du Monastère de Batalha en construction au même moment (Lui aussi, partiellement en ruines préservées)

Détruit partiellement en 1755 et jamais reconstruit, cet ensemble a été complété plus tard par une nouvelle aile qui ne se préoccupe pas du style original. Ce nouveau batiment fût occupé par les Frères Carmes jusqu'à leur expulsion en 1934 en même temps que tous les ordres religieux. C'est dans ce bâtiment que se réfugia le Président du Conseil, Marcelo Caetano, lors de la révolution des oeillets en 1974.

Aujourd'hui, la facade de l'église demeure mais la rosace qui la surplombait a été détruite. Plus en arrière, le toit de la nef est absent laissant découvrir à ciel ouvert les murs et les arcs en ogive qui la soutenaient.

 

Panorâmico de Monsanto

Le Panorâmico de Monsanto est un bâtiment abandonné qui offre un point de vue unique sur toute la ville de Lisbonne et ses environs. Autrefois discothèque, bureau, entrepôt... c'est en tant que restaurant panoramique que ce lieu est resté dans la mémoire des Lisboètes.


Panorâmico de Monsanto en 1968 - Credit lisboahojeeontem

 

Commandé en 1961 par la mairie de Lisbonne, le Panorâmico, conçu par l'architecte Chaves da Costa, s'ouvre en 1968 comme un restaurant luxueux avec une vue de rêve sur la ville de Lisbonne.

Dès le début, le bâtiment souffre de problème de conception et de problèmes structurels qui empêchent la cuisine de bien fonctionner. Il ne pourra dès lors servir que de lieu d'accueil pour quelques fêtes et banquets.


Panorâmico de Monsanto - Credit Diario de Noticias

 

De nombreuses tentatives de reconversion du bâtiment seront entreprises entre 1985 et 2001 : tour à tour hôtel, discothèque... il a même abrité un jeu de labyrinthe pour enfants et un centre de dressage de chiens.

En 2001, il est abandonné et n'est plus fréquenté que par des curieux, quelques touristes et chasseurs de photos urbaines.


Panorâmico de Monsanto - Credit lisboahojeeontem

 

En 2017, la mairie de Lisbonne s'est néanmoins préoccupée de l'endroit, les décombres ont été enlevés, des protections ont été disposées mais la structure a été laissée en l'état.


Panorâmico de Monsanto - Credit Noticias ao Minuto

 

Le bâtiment accueille désormais des performances artistiques, des peintures murales urbaines et expose parfois des sculptures. Les pièces remarquables sont le vitrail d'AkaCorleone ou des pièces d'artistes urbains tels que Vihls, Tamara Alves, Add Fuel ou Wasted Rita.


Vitrail d'AkaCorleone - Crédit Lisboa secreta

 


Peinture murale de Vhils - Credit Portugalmania

 

La vue depuis le belvédère Panoramic Monsanto permet de voir des points aussi éloignés que l'aéroport, l'aqueduc Águas Livres, le pont 25 de Abril, São Julião da Barra et plusieurs endroits de la rive sud du Tage, d'Alcochete à Trafaria.


Panorama depuis le belvédère - Credit O mundo no meu caminho

 

Feira da Ladra

A Feira da Ladra est un marché aux puces qui se tient le mardi et le samedi à Lisbonne dans le quartier de Campo de Santa Clara près de l'Alfama, derrière le monastère de São Vicente de Fora.


Feira da Ladra - Crédit Diario de Noticias

 

C'est un marché qui trouve son origine au moyen-âge, en 1272 précisément, dont le nom, traduit en français est "Le marché de la voleuse". Cette foire s'est tenue à divers endroits de la ville jusqu'à ce qu'elle soit définitivement installée dans ce quartier.


Feira da Ladra - Crédit GetLisbon

 

Traditionnellement dédié au commerce d'objets usagés, vous y trouverez diverses vieilleries indescriptibles. Mais si vous cherchez un peu, vous aurez peut être la chance de découvrir des azulejos anciens, des antiquités et des objets artisanaux.

 

Reservatorio de Patriarcal

Installé sous terre dans le jardin eu Príncipe Real, le réservoir Patriarcal, également appelé réservoir de la place D. Pedro V, a été conçu en 1856, dans le cadre du projet d'approvisionnement en eau de Lisbonne par l'ingénieur français Louis-Charles Mary.


Jardins de Principe Real - Crédit Timeout

 

Prévu pour alimenter la partie basse de Lisbonne, ce réservoir a été construit entre 1860 et 1864. Sa forme octogonale coïncide avec celle du polygone représenté par la balustrade en fer qui entoure le lac situé au-dessus du réservoir, au centre du jardin de Príncipe Real.


Réservoir Patriarcal - Crédit Tripify

 

La citerne, initialement alimentée par l'aqueduc Águas Livres, a été construite en maçonnerie de pierre, sa fonction principale était de réguler la pression entre le réservoir d'Arco (sur la Rua das Amoreiras) et le système de canalisation de la partie basse de la ville.

Les trente et un piliers de 9,25 mètres de large soutiennent les arcs de pierre, qui à leur tour soutiennent les voûtes. Les voûtes sont soutenues par un bassin (lac) équipé d'une fontaine. Le lac et la fontaine étaient tous deux destinés à aérer les eaux avant qu'elles n'entrent dans le réservoir.


Réservoir Patriarcal - Crédit Vortexmag

 

Le réservoir Patriarcal a été désactivé à la fin des années 40. Depuis 1994, il est intégré au Musée, les visites y sont gratuites.

 

Luisa Paixao

Commentaires

Luisa Paixao

Bonjour,
Merci pour ces beaux descriptifs concernant les sites à voir sur Lisbonne, vivant maintenant au Portugal, je les garde précieusement pour aller découvrir ceux que je n’ai pas encore vu, et même revoir une seconde fois ceux dont l’histoire plus précise me fera les voir avec plus de compréhension et plaisir, muito obrigada

Rédigez un commentaire

Votre commentaire sera lu et approuvé avant d'être publié.

Left Continuer mes achats
Mon panier

Vous n'avez aucun article dans votre panier