Azulejos du Portugal

Les Azulejos

Lorsque vous voyagez au Portugal, il est fort possible que vous aperceviez des bâtiments publics, des églises, des monuments et même des immeubles ou des maisons recouverts de carreaux de faïence. Ces carreaux sont devenus, au fil du temps, un des emblèmes du Portugal sous le nom d'Azulejos.

Les premiers carreaux de faïence apparaissent en Mésopotamie.

Les premiers carreaux émaillés connus (2600 avant JC) ont été retrouvés en Céramique murale portugalEgypte et en Mésopotamie. Ils ont ensuite longtemps disparu avant que la technique de fabrication ne soit retrouvée au IXe siècle et qu'elle soit diffusée dans tout le monde arabe de Constantinople jusqu'en Espagne.
A partir du XVe siècle, c'est toute l'Europe, depuis l'Espagne à la Hollande en passant par l'Italie et la France qui utilise ces carreaux de faïence pour la décoration des plus beaux bâtiments. - Illustration : Palais Ishtar de Babylone

Les premiers azulejos portugais sont importés d'Espagne et de Hollande.

Au début du XVIe siècle, le roi Manuel 1er importe les premiers Azulejos d'Espagne afin d'en recouvrir les murs du Palais qu'il fait reconstruire à Sintra. Ce sont les premiers azulejos dont on trouve la trace au Portugal, mais ils ont été fabriqués en Espagne. Un peu plus tard, à la fin du XVIIe siècle, de leur coté, les Hollandais reproduisent les faïences chinoises Igreja do Convento da Madre de Deus Lisbonneet s'orientent vers des carreaux de faïence aux dominantes bleues et blanches. Les Portugais commandent alors les Azulejos aux hollandais pour leurs palais et leurs églises. On trouve ainsi, à Lisbonne, au Couvent Madre de Deus (Igreja do Convento da Madre de Deus), un magnifique tableau d'Azulejos qui a été peint en Hollande par Jan van Oort et installé en 1698. - Illustration : Couvent Madre de Deus à Lisbonne

 

  

Les portugais deviennent les maîtres de l'Art des Azulejos.

A la fin du XVIIIe siècle, après le tremblement de terre de Lisbonne (1755), les Fabrique Viuva Lamego Usine du Largo do intendentePortugais décident d’utiliser la technique des azulejos pour reconstruire les façades de leur capitale. Ce choix est dû au faible coût de fabrication des carreaux de faïences et à leur capacité à protéger les bâtiments de la chaleur et de l’humidité. L'art des Azulejos est alors à son apogée, la maîtrise des peintres d'azulejos est telle qu'ils signent leurs créations. - Illustration : Fabrique Viuva Lamego, Usine du Largo do intendente

 

Les premiers Azulejos au Palais National de Sintra

Palais National de Sintra AzulejosRésidence du gouverneur Maure  sous la domination arabe au Xe siècle, le Palais national de Sintra fut ensuite habité par les Rois portugais pendant près de huit siècles. Les murs du Palais furent, très tôt couverts d'Azulejos dont la plupart ont disparu. C'est le Roi Manuel 1er qui fait importer de Séville, au début du XVIe siècle, les Azulejos qui recouvrent une grande partie des murs du Palais. La fameuse Salle des blasons, quant à elle, est ornée de panneaux d’azulejos datant du XVIIIe siècle.

Des azulejos aux motifs uniques à Faro

Azulejos d'Almancil à FaroA Faro, l’Église Saint-Laurent d’Almancil à Faro, construite au XVIIe siècle est consacrée à Saint Laurent. C'est une église de style baroque dont l'intérieur est entièrement recouvert d'azulejos mettant en scène les moments importants de la vie du saint. Ces azulejos uniques ont été réalisés à Lisbonne vers 1730 puis ensuite appliqués sur les murs et les 6 arcades de cette Église la rendant unique au monde..

 

Des azulejos spectaculaires à Porto.

Gare Sao Bento Porto AzulejosLa gare de São Bento, dans le centre-ville de Porto, est récente et a été mise en service en 1896. Elle doit son nom à celui de l'ancien couvent de « São Bento de Avé Maria » détruit pour permettre la construction de la gare. Les murs de la « salle des pas perdus » sont recouverts d’azulejos, représentant des scènes historiques du Portugal et des scènes de la vie populaire portugaise.

16.000 Azulejos sur une chapelle à Porto.

Capela das Almas AzulejosLa Capela das Almas est située au coeur de Porto. Erigée à la fin du XVIIIe siècle, ses murs externes n'ont été recouverts d'Azulejos qu'en 1929. Ces azulejos, peints par Eduardo Leite, ont été réalisés par l'usine de céramique Veuve Lamego, à Lisbonne. Ils retracent, avec 15 947 carreaux couvrant 360m2, l’histoire de Saint François d’Assise et de Sainte Catherine. 

Le Musée National des Azulejos à Lisbonne.

Musée National de AzulejosSi l’histoire des Azulejos vous intéresse, alors une visite au musée National des azulejos est indispensable. Ce musée retrace l’histoire des carreaux de faïence portugais du XVIe siècle à nos jours. L’exposition permanente vous permettra d’admirer de nombreux azulejos datant d’époques différentes et ainsi comprendre les différentes techniques de fabrication et leurs évolutions.

Les azulejos, un art encore vivant au Portugal.

 

Aujourd'hui encore, les azulejos sont utilisés, en décoration et sous une forme contemporaine, dans tout le Portugal. Les stations de métro de Lisbonne en sont couvertes et des bâtiments encore plus récents et très modernes tels que la Casa da Música à Porto les utilisent pour leur fonction décorative.

Casa da Musica Porto

 Et demain ?

Les artistes contemporains, les artisans, continuent à travailler les azulejos et s’invitent dans le street-art, dans le design, les bijoux les cuisines. Retrouvez ici tous les produits contemporains faisant référence aux Azulejos

Luisa Paixão

Rédigez un commentaire

Votre commentaire sera lu et approuvé avant d'être publié.

Left Continuer mes achats
Mon panier

Vous n'avez aucun article dans votre panier