Vannerie traditionnelle au Portugal et sacs en jonc

Les sacs en jonc... écologiques, éthiques et étonnamment tendance !

En mars, nous avons fait découvrir la culture du jonc portugais et sa transformation aux journalistes de la chaîne de télévision France 5 en vue de la préparation d'un reportage pour l'émission "Silence, ça pousse !".

Les artisans de "Cestas d'Aldeias" nous ont ouvert toutes les portes de leur région, de leur village et nous ont fait découvrir leurs traditions et leur extraordinaire savoir faire depuis la culture et le ramassage du jonc jusqu'à leurs magnifiques sacs en passant par les étapes de séchage, de transformation, de tissage, de montage...

Grâce à Nuno, fils du village, ancien informaticien revenu à ses sources, c'est toute une région et tout un groupe d'artisans qui a retrouvé une activité en remettant à l'honneur des sacs écologiques, éthiques et étonnamment modernes. 

La culture du jonc

Culture du jonc pour sacs en osier au Portugal

Le jonc est une plante vivace qui pousse naturellement en milieu humide sous forme de grosses touffes qui peuvent atteindre 1.5 mètres de hauteur. 

Ses tiges ont d'abord été utilisées pour fournir un système d'éclairage rudimentaire. Elles étaient plongées dans de la graisse animale que l'on laissait ensuite durcir afin d'obtenir une sorte de bougie. C'est plus tard, il y a plus de 10.000 ans, que certaines espèces de jonc ont été utilisées en vannerie.

Au Portugal, il n'existe pas à proprement parler de culture du jonc. Celui-ci pousse naturellement dans les marais et toutes les étendues humides. Il suffit d'attendre sa maturité pour le récolter.

Pas d'engrais, pas de traitement, pas d'intrants, pas d'épuisement de la terre, ici la nature est respectée et les paysages restent magnifiques.

La récolte du jonc

Ce respect de la nature a une conséquence : la récolte du jonc est une tâche ingrate, difficile et fastidieuse.

Rien n'est mécanisé, la récolte se fait à la main, à l'aide d'un outil rudimentaire et plusieurs fois millénaire : la serpe.

Il faut alors accepter de chausser les cuissardes et de s'aventurer dans les zones marécageuses.

Cueillette du jonc dans la région du Ribatejo au Portugal

Le jonc utilisé par les artisans de Cestas d'Aldeia est récolté dans la région du Ribatejo, au Nord Est de Lisbonne. La récolte est effectuée par quelques paysans qui cumulent plusieurs emplois pour pouvoir continuer à vivre de leur travail dans leur région.

La préparation des tiges de jonc

Après la récolte, les tiges de jonc sont mises à sécher naturellement dans un séchoir pour un minimum de six mois. A l'issue de ces 6 mois, elle sont triées afin d'éliminer les brins attaqués ou branchus puis formés en bottes avant d'être calibrés par longueur et par grosseur. 

Séchage de l'osier dans la région du Ribatejo au Portugal

 Les tiges peuvent alors recevoir leur traitement qui leur donnera un aspect plus uniforme ou au contraire leur donnera une couleur éclatante.

Tiges de jonc séchées pour la vannerie traditionnelle portugaise

Tiges de jonc colorées pour la fabrication de sacs en osier

 Le tissage du jonc

Les tiges de jonc, assemblées en bottes de couleurs, sont alors transférées à l'atelier de tissage où les femmes du village se mettent à l'oeuvre. Le métier à tisser, rudimentaire, est un vieil outil qui a probablement plus de 100 ans.

Ici non plus, pas de mécanisation, pas de métier à tisser électrique bruyant, le tissage s'effectue dans une forme de sérénité parfois interrompue par les discussions et les rires des artisans.

Métier à tisser le jonc traditionnel portugais

Tissage du jonc pour la fabrication de sacs en vannerie

Vannerie traditionnelle portugaise

Artisans vanniers portugais du Ribatejo

Le montage et la finition des sacs en jonc

Restent alors les opérations de montage et de finition des sacs : assemblage des différents éléments, confection des poignées et charnières, inspection visuelle et apposition du petit logo "Cestas d'Aldeias"

Le sac en jonc, un produit écologique

Une région agricole au coeur du Portugal fournit du jonc chaque année sans qu'il soit nécessaire d'utiliser le moindre engrais, le moindre intrant ou le moindre produit chimique quel qu'il soit.

La cueillette s'effectue à la main avec un outil vieux comme le monde : la serpe ; sans aucune mécanisation. Le processus de fabrication n'utilise aucun moteur, aucune énergie autre que les muscles.

Le sac en jonc, un produit éthique 

La tradition de la vannerie, du tissage de jonc est une vielle tradition de la région du Ribatejo. Cette tradition s'était perdue, les objets produits étant tombés en désuétude. L'idée de génie de Nuno a été d'abandonner son métier, de re-visiter le design des sacs produits et de leur amener une touche de modernité. Le bouche à oreille à fait le reste.

C'est aujourd'hui tout un village qui retrouve une activité et plus qu'une activité : l'atelier se trouve au centre du village, face à un petit commerce faisant office de café, d'épicerie, de bureau de poste, c'est un leu animé, lieu de rencontre de tous les artisans qui participent à la fabrication des sacs.

Le sac en jonc, un produit moderne

Aujourd'hui, tout le monde veut son sac en osier, en raphia ou en jonc. Le sac en jonc est devenu un objet tendance, un accessoire de mode recherché par les plus grandes marques.

 

Vous souhaitez découvrir la collection de sacs en jonc de Nuno et des artisans de Cestas d'Aldeias

A suivre...

A découvrir bientôt, le reportage diffusé sur France 5 dans l'émission "Silence ça pousse"

Reportage France 5 au Portugal

Emission TV Silence ça pousse au Portugal

Emission TV Silence ça pousse sur la fabrication de sacs en jonc

Luisa Paixão

Rédigez un commentaire

Votre commentaire sera lu et approuvé avant d'être publié.

Left Continuer mes achats
Mon panier

Vous n'avez aucun article dans votre panier